Pourquoi la droite est dangereuse par Jacques Généreux

Pourquoi la droite est dangereuse

Titre de livre: Pourquoi la droite est dangereuse

Éditeur: Le Seuil

Auteur: Jacques Généreux


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Pourquoi la droite est dangereuse.pdf - 30,442 KB/Sec

Mirror [#1]: Pourquoi la droite est dangereuse.pdf - 47,314 KB/Sec

Mirror [#2]: Pourquoi la droite est dangereuse.pdf - 21,427 KB/Sec

Jacques Généreux avec Pourquoi la droite est dangereuse

Si vous croyez que la droite se distingue de la gauche parce qu'elle est plus rigoureuse en économie, plus efficace contre l'insécurité, plus attentive au problème de l'immigration, moins idéologue, plus réaliste, etc., ce livre va vous étonner.


Le bilan objectif de la droite au pouvoir démontre que sa politique entrave le progrès économique, délabre les finances publiques, entretient le chômage, nourrit la violence et l'insécurité et gère l'immigration en dépit du bon sens.


C'est que la vieille droite républicaine est désormais supplantée par une nouvelle droite qui se fiche du bien commun et accomplit un projet destructeur : abolir le modèle de société solidaire élaboré depuis l'après-guerre, et lui substituer une dissociété des individus livrés à la compétition généralisée. Dans ce but, elle n'hésite déjà plus à bafouer la démocratie. Bientôt, au nom de l'ordre menacé dans le monde violent qu'elle nous prépare, elle s'en prendra aux libertés publiques. Que l'on s'estime de droite ou de gauche, il est grand temps de dire " non " à cette droite-là.



Jacques Généreux, économiste, professeur à Sciences Po., membre du Conseil national du Parti socialiste, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, a notamment publié au Seuil : La Dissociété (2006), Manuel critique du parfait Européen. Les bonnes raisons de dire " non " à la Constitution (2005), Sens et conséquences du " non " français (2005), Les Vraies Lois de l'économie (2005), Chroniques d'un autre monde (2003).

Livres connexes

Si vous croyez que la droite se distingue de la gauche parce qu'elle est plus rigoureuse en économie, plus efficace contre l'insécurité, plus attentive au problème de l'immigration, moins idéologue, plus réaliste, etc., ce livre va vous étonner.


Le bilan objectif de la droite au pouvoir démontre que sa politique entrave le progrès économique, délabre les finances publiques, entretient le chômage, nourrit la violence et l'insécurité et gère l'immigration en dépit du bon sens.


C'est que la vieille droite républicaine est désormais supplantée par une nouvelle droite qui se fiche du bien commun et accomplit un projet destructeur : abolir le modèle de société solidaire élaboré depuis l'après-guerre, et lui substituer une dissociété des individus livrés à la compétition généralisée. Dans ce but, elle n'hésite déjà plus à bafouer la démocratie. Bientôt, au nom de l'ordre menacé dans le monde violent qu'elle nous prépare, elle s'en prendra aux libertés publiques. Que l'on s'estime de droite ou de gauche, il est grand temps de dire " non " à cette droite-là.



Jacques Généreux, économiste, professeur à Sciences Po., membre du Conseil national du Parti socialiste, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, a notamment publié au Seuil : La Dissociété (2006), Manuel critique du parfait Européen. Les bonnes raisons de dire " non " à la Constitution (2005), Sens et conséquences du " non " français (2005), Les Vraies Lois de l'économie (2005), Chroniques d'un autre monde (2003).

Si vous croyez que la droite se distingue de la gauche parce qu'elle est plus rigoureuse en économie, plus efficace contre l'insécurité, plus attentive au problème de l'immigration, moins idéologue, plus réaliste, etc., ce livre va vous étonner.


Le bilan objectif de la droite au pouvoir démontre que sa politique entrave le progrès économique, délabre les finances publiques, entretient le chômage, nourrit la violence et l'insécurité et gère l'immigration en dépit du bon sens.


C'est que la vieille droite républicaine est désormais supplantée par une nouvelle droite qui se fiche du bien commun et accomplit un projet destructeur : abolir le modèle de société solidaire élaboré depuis l'après-guerre, et lui substituer une dissociété des individus livrés à la compétition généralisée. Dans ce but, elle n'hésite déjà plus à bafouer la démocratie. Bientôt, au nom de l'ordre menacé dans le monde violent qu'elle nous prépare, elle s'en prendra aux libertés publiques. Que l'on s'estime de droite ou de gauche, il est grand temps de dire " non " à cette droite-là.



Jacques Généreux, économiste, professeur à Sciences Po., membre du Conseil national du Parti socialiste, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, a notamment publié au Seuil : La Dissociété (2006), Manuel critique du parfait Européen. Les bonnes raisons de dire " non " à la Constitution (2005), Sens et conséquences du " non " français (2005), Les Vraies Lois de l'économie (2005), Chroniques d'un autre monde (2003).